LE MOT DU JOUR – 26 novembre 2016

le-dictateur-de-charlie-chaplin

ce dictateur-là était un tyran despotique !

Exceptionnellement, le mot du jour sera quadruple, afin de bien discerner les nuances de sens qui existent entre eux, et de ne pas se tromper en attribuant tel ou tel à certains grands de ce monde dont les médias se font l’écho.

Autocrate (nom masculin) : souverain dont le pouvoir est indépendant et absolu.
Étymologiquement, le mot vient du grec autokratês signifiant qui gouverne par lui-même, de auto- et kratein (gouverner).

Despote (nom masculin) : chef d’État qui exerce le pouvoir seul et sans contrôle, et qui gouverne avec une autorité absolue et arbitraire, quand bien même le pouvoir qu’il détient n’est pas absolu en soi.
À la fin du XVIIe siècle est apparue la notion de despotisme éclairé : le pouvoir y est toujours exercé par des monarques de droit divin, mais leurs décisions sont guidées par la raison et ils se présentent comme les premiers serviteurs de l’État. Le despote éclairé est supposé appliquer dans son État une partie des réformes religieuses, économiques et sociales inspirées des idées des philosophes du Siècle des Lumières, et éclairé par les principes de la raison humaine, se doit de gouverner dans l’intérêt du peuple.
Étymologiquement, le mot vient du grec despotês qui signifie maître.

Dictateur (nom masculin) : magistrat unique et souverain qu’on nommait extraordinairement à Rome, du temps de la République, en certaines circonstances critiques, et seulement pour un certain temps. Par une dérogation à la coutume établie, Jules César fut fait dictateur perpétuel. C’est pourquoi le mot se dit désormais, par extension, de tout chef investi, temporairement ou à perpétuité, d’une autorité souveraine et absolue et de tous les pouvoirs politiques.
Étymologiquement, le mot vient du latin dictator, supin de dictare (dicter).

Tyran (nom masculin) : souverain, personne détenant un pouvoir politique, qui exerce une autorité arbitraire et absolue, sans respect des lois et en usant généralement de méthodes oppressives et violentes.
Étymologiquement, le mot vient du latin tyrannus, lui-même tiré du grec turannos (même sens).

On le voit, despotes, dictateurs et tyrans sont tous des autocrates. Mais les despotes peuvent être éclairés, les dictateurs sont supposément contrôlés et leur pouvoir supposément limité dans le temps. Quant aux tyrans, bien que le mot semble tomber en désuétude dans les médias contemporains, c’est pourtant la forme la plus communément rencontrée de nos jours en ce bas monde, et aussi la plus violente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s