LES INVASIONS BARBARES

barbarian-wars-1080p-barbarian-battle-conan-hdInvitée du « 7 / 9 » de France Inter et interviewée par un Patrick Cohen toujours aussi inconsistant, Marine Le Pen a comparé l’afflux de réfugiés qui frappent aux portes de l’Europe aux invasions barbares qui, entre le IIIe et le VIIe siècle, arrivèrent de l’Est pour, au final, prendre part à la chute de l’Empire Romain.

Personnellement, je ne suis pas foncièrement contre le fait que l’Empire Romain ait chuté, et si les barbares en question participèrent, de fait, au déroulement de notre histoire, ils ont fait ce que nous sommes aujourd’hui. Peut-on le regretter ? Voilà donc une dirigeante de parti politique qui semble avoir des difficultés à accepter la société dans laquelle nous vivons, alors que tous ses discours sont axés sur le refus du changement ! N’est-ce pas paradoxal ? Voire incohérent ? Ou est-ce la nostalgie de la toge et des sandalettes qui la fait s’exprimer ainsi ? Ou celle de l’Empire, peut-être ?

Par ailleurs, lors de ces grands mouvements migratoires qui eurent lieu jadis, les barbares, à savoir les Huns, les Lombards, les Alamans, les Goths (et leurs dérivés de l’ouest, Wisi, et de l’est, Ostro), les Sarmates, les Burgondes, les Vandales, etc., envahirent l’Europe et s’y établirent. Définitivement. Par la force. Ils arrivaient, tuaient tout ce qui bougeait sur deux pattes et s’installaient. Or, que je sache, les migrants d’aujourd’hui ont le tort immense d’être pacifiques et de ne tuer personne. C’est sans doute la raison pour laquelle leur intégration est si compliquée aux yeux de certains : avec une hache de quelques kilos plantée dans le crâne, on s’ouvre plus facilement à l’autre. Hélas, les réfugiés actuels ne sont armés que de quelques maigres affaires personnelles. Tout au plus brandissent-ils un smartphone, qui n’est pas à proprement parler une arme par nature.

Enfin, il est une tribu de ces antiques barbares violents dont j’ai délibérément omis le nom, mais qui fit partie des envahisseurs venus de l’Est pour semer le chaos en Europe et s’y établir par la force. De qui s’agit-il ? Des Francs. Marine Le Pen a dû oublier leur existence. Ils devraient pourtant être chers à son cœur.

Je remarque que Patrick Cohen, dans sa vacuité molle, n’en a pas non plus fait état. Il aurait pourtant pu rétorquer facilement à son invitée et dénoncer le ridicule de ses propos en quelques mots simples. Mais non. Rien. Pourquoi cela ?

Parce que le rôle des journaux actuels n’est plus d’informer, mais de faire le show, pour qu’ensuite ça fasse le buzz sur les réseaux sociaux. Et Marine Le Pen fait le show et le buzz. Et le show et le buzz, c’est bon pour l’audience. Et l’audience, c’est la mamelle nourricière de la presse, des radios et des télés. Et plus ça clashe, plus ça tient des propos outranciers, plus c’est ridicule, plus ça fait le show et le buzz, et plus ça capte des parts de marché, et plus ça rapporte. Ce n’est qu’une variante des émissions de télé-réalité, avec un fin (très fin) vernis de sérieux et d’éthique. Mais dans la forme comme sur le fond, il n’y a plus guère de différence entre un talk-show politique et « les Ch’tis à Miami ». On ne parle d’ailleurs plus de débat, mais bien de talk-show, et d’infotainment, mot-valise franglais issu d’information et d’entertainment.

On s’étonnera innocemment que le service audiovisuel public, pourtant théoriquement au-dessus de la mêlée et distant des viles considérations financières, engraissé qu’il est – confit, dirais-je même – de redevance, participe de ce marasme. De fait, il tapine sur les mêmes boulevards du PAF que les chaînes privées. Et invite Marine Le Pen pour qu’elle fasse le show. Et en cela, le service public collabore donc, au même titre que le reste des médias d’information, à l’édification des masses en distillant les pensées du FN à toutes les couches de la société.

Sincèrement, entre nous, si les barbares peuvent mettre à bas cette civilisation décadente, ils ont tout mon soutien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s