BULBE DE DAHLIA, RACINE DE NAVET

dahlia-noir-2006-39-g

« Je suis un gros dur qui n’a peur de rien et qui cache des démons dans le dedans de lui ! Si ! Pis si vous me croyez pas, ben je vais pleurer et j’irai l’dire à ma mère ! »

J’ai vu hier « Le Dahlia noir » de Brian de Palma, d’après le formidable (dans tous les sens du terme) roman de James Ellroy.

Et une fois de plus, Brian de Palma nous sert une soupe indigeste et fade. Reconnaissons toutefois qu’il a réussi à se tenir et est parvenu à ne pas être trop maniéré (ce qu’il fait d’ordinaire jusqu’à l’écœurement et le ridicule).

Et c’est peut-être justement là que le film pèche ! D’une œuvre poisseuse qui suinte le Mal, De Palma fait un film propret et académique. Les personnages masculins torturés et complexes d’Ellroy, lessivés par l’existence, deviennent sous l’œil de De Palma des minets sans âme ni couleur ni fond. Vous imaginez des boxeurs tout droit issus d’une pub Dolce et Gabbana ? Ben voilà !

Outre un casting totalement à côté de la plaque (de police), la direction d’acteurs est calamiteuse et le jeu de Scarlett Johanson est aussi insipide qu’un glaçon en train de fondre dans un verre sans whisky. Hilary Swank et Mia Kirshner sont aussi crédibles que moi en vamps et les deux heures de film, malgré les raccourcis et libertés scénaristiques en paraissent bien le double. Lorsqu’enfin le générique de fin défile, on se surprend à avoir fait la liste de courses pour le lendemain, histoire de n’avoir pas trop perdu de temps.

Un jour, peut-être, Brian de Palma fera un bon film. Peut-être. Ou pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s