NE NOUS FÂCHONS PAS

linoÉric Zemmour rêve d’une France avec des hommes, des vrais, des durs, et avec des femmes, des vraies, des vamps évaporées.

Éric Zemmour rêve d’une France des années 50, où déambulent des Jean Gabin et des Lino Ventura, qui fument des Gauloises sans filtre, boivent sec et règlent leurs comptes à coups de poings ou de pétards.

Éric Zemmour rêve d’une France des années 50, où ondulent des Michèle Mercier et des Mylène Demongeot, qui restent à la cuisine lorsqu’elles ne se jettent pas dans les bras de leur héros avant de succomber et s’offrir.

Mais Éric Zemmour est un gringalet qui s’imagine catcheur, un nain qui se voit Hercule de foire.

Éric Zemmour rêve d’une France qui était déjà fantasmée dans les années 50.

Si Éric Zemmour vivait dans sa France de cinéma, il s’appellerait Léonard Michalon et il ne se passerait pas cinq minutes sans qu’un Ventura ou un Gabin lui envoie une gifle à assommer un rhinocéros.

J’en arrive à souhaiter, parfois, que le rêve de Zemmour se réalise… juste un peu, juste une fois, le temps d’une gifle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s