LE LIVRE DONT VOUS ÊTES LE HÉRON

Grrrr...Je viens de tomber sur un site d’édition qui fait la proposition suivante (je ne mets pas de lien pour ne pas lui faire de pub) :

« Envie d’écrire un livre ? Bienvenue chez nous !
Plus besoin de faire le tour des maisons d’édition pour publier un livre, il vous suffit de choisir la trame du roman qui vous plaît le plus dans notre catalogue et de remplir le questionnaire correspondant. Une fois que vous aurez choisi votre héros, les personnages, le décor et que vous nous aurez donné tous les détails que vous souhaitez insérer dans votre livre, l’un de nos correcteurs disposera de trois jours pour relire votre livre et l’envoyer à notre imprimeur. Celui-ci se chargera de créer votre livre et de vous l’expédier. »

Et pour bien faire comprendre au pige… au cli… bref, à la personne qui va cliquer qu’il ou elle est un véritable auteur, un écrivain – que dis-je, un artiste ! – on enfonce le clou une fois pour toutes : « Voilà comment écrire un roman rapidement en profitant de tous les services d’une vraie maison d’édition. »

Cette dernière phrase me met dans une rage folle, allez savoir pourquoi…

Cerise sur le gâteau : l’entreprise bénéficie du soutien d’Oséo et de la Région Languedoc Roussillon.

Publicités

5 réflexions sur “LE LIVRE DONT VOUS ÊTES LE HÉRON

  1. ça me fait sérieusement penser à une nouvelle de J G Ballard que je viens juste de lire, avec des soi-disant poètes qui utilisent des machines pour pondre leurs « oeuvres »… C’est toujours sacrément triste quand des gens ont ce genre d’idées.

    • Le pire étant que, d’un point de vue juridique, cette boîte est en effet une maison d’édition et que le gogo, pardon, le client est effectivement co-auteur de l’œuvre. Quant au fait que cette boîte soit soutenue (je croyais le proxénétisme interdit en France ?) par la région Languedoc-Roussillon…………………….. j’en reste sans voix.

    • Ça n’est pas vraiment le problème. Le problème est la définition du mot auteur. Ou le client de cette société est effectivement un (co-)auteur et dès lors n’importe qui peut sortir n’importe quoi n’importe comment (oui, je sais, il suffit de voir les meilleures ventes de livres pour savoir que c’est déjà le cas), avec pour corollaire de perdre le lecteur et de le dégoûter, ou il n’est pas (co-)auteur et nous sommes dans la publicité mensongère.

    • Qui plus est, qu’est-ce qu’un véritable auteur ? Dernièrement, j’ai vu une annonce d’une maison d’édition qui recherchait des romanciers pour écrire autour de trames pré-établies. Conditions requises : savoir faire des phrases courtes et utiliser des mots simples.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s