EBOOKS GRATUITS – 13 novembre 2013

Tristram Shandy« Vie et opinions de Tristram Shandy », chef-d’œuvre de Laurence Sterne
Le texte se présente comme une tentative d’autobiographie de Tristram Shandy. Mais très vite le récit est accaparé par des digressions et par l’omniprésence des membres de la famille Shandy. Chacun semble poursuivre une idée fixe : le père de Tristram cherche à expérimenter sur son fils sa théorie éducative, l’oncle Toby ne pense qu’à chevaucher son hobby-horse et à construire des fortifications dans son jardin, etc. Plus qu’un récit, Tristram Shandy se présente donc plutôt comme un tissage minutieux de thèmes qui se répondent, tels que la création, l’impuissance, la maîtrise du temps.
https://fr.wikisource.org/wiki/Vie_et_opinions_de_Tristram_Shandy

« Le Détective bizarre », roman policier de René Pujol
Ce matin, Paulette est réveillée par une crise dans la maisonnée : George Dauterive, son oncle et tuteur, est enfermé dans la salle de bain, victime d’un malaise, et sa tante Madeleine a disparu. Les événements désagréables vont, dès lors, se succéder dans l’immeuble et autour de Paulette. Mais que les policiers venus enquêter semblent peu efficaces et même ridicules ! Pris dans leurs conflit de préséance et avec leurs méthodes bizarres auront-ils les moyens de résoudre le mystère de ces crimes ? M. Fringuet, le théoricien, saura-t-il se confronter à une réalité qui l’effraie et M. Marmousaille émettre, malgré ses muscles, des hypothèses intelligentes ? Et qu’est-ce qui attend Paulette, au bout de l’énigme, entre les souhaits de son cousin Philippe, ceux de sa famille et les découvertes des policiers ?
http://www.ebooks-bnr.com/pujol-rene-le-detective-bizarre/

« Émaux et camées », recueil de poèmes de Théophile Gautier
Recueil de 37 poèmes parnassiens octosyllabiques publié en 1852, Émaux et camées est le sommet de l’art poétique de Théophile Gautier.
http://www.gutenberg.org/ebooks/44160

« Le Miroir de mort », poème élégiaque de Georges Chastellain (XVe s.)
Une méditation sur la vanité de l’humanité et la manière d’avoir une bonne mort.
http://www.gutenberg.org/ebooks/44162

« Un Cœur de femme » de Paul Bourget
Veuve à vingt ans, son mari capitaine ayant été tué en juillet 1870, Mme de Tillières vit avec sa mère rue Matignon. Ce jour-là, son amie Mme de Candale lui rend une visite impromptue, suite à un accident de voiture, et l’invite pour le soir même à dîner. Cette invitation va prendre une funeste importance dans la vie de Mme de Tillières…
http://www.gutenberg.org/ebooks/4416

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s