LES AMOURS VULNÉRABLES DE DESDÉMONE ET OTHELLO

Les Amours vulnérables de Desdémone et OthelloRéécrire une œuvre célèbre est un exercice de style qui peut avoir son intérêt : mettre au goût du jour ou du public local une histoire universelle.
Ainsi, au XVIIIe siècle, Ducis s’empara-t-il de plusieurs œuvres de Shakespeare, mais au lieu de simplement les traduire, voire de les mettre en vers (comme le fit au siècle suivant Le Châtelain), entreprit-il de les réécrire en partant de la trame originelle ou des sources qui inspirèrent le Grand William.
Ainsi encore, plus près de nous, le travail de Tom Stoppard dans ses « Rosencrantz et Guildenstern are dead » ou « Shakespeare in Love » qui écrit à côté, en parallèle d’« Hamlet » ou de « Romeo and Juliet » et vient en donner un nouvel angle de lecture.
C’est donc d’un œil bienveillant que j’abordais « Les Amours vulnérables de Desdémone et Othello » de Manuel Piolat Soleymat et Razerka Ben Sadia-Lavant, « librement inspiré d’Othello, le Maure de Venise de William Shakespeare », et paru collaborativement chez Riveneuve éditions et Archimbaud éditeur.

Dès les premières pages, que dis-je : dès les premiers mots ! un sombre doute m’étreignit.
Il est toujours délicat de dire du mal d’un ouvrage qui vous a été offert (au passage, merci à Babelio et à son opération Masse Critique, ainsi qu’aux éditeurs qui jouent le jeu).
Mais force est de constater qu’il ne s’agit en effet nullement d’une réécriture et le texte n’est pas le moins du monde « librement inspiré ». Car d’inspiration, il n’y a point ! Il s’agit, bêtement et simplement, d’une traduction, qu’on a coupée, détricotée et retricotée, malaxée, martyrisée et amputée pour l’expurger de toutes les difficultés de mise en scène (le texte a d’ailleurs été monté par la co-auteure) et la rendre un peu plus nerveuse. Sans doute le texte était-il trop long ? la distribution trop nombreuse ?… Oh certes, il y a bien un bout de phrase inventé ici ou là, pour recoller les morceaux… mais un travail de collage est-il un travail d’auteur ?

Seule originalité du texte : chaque chapitre (oui, vous comprenez bien qu’au XXIe siècle, le découpage en actes et en scènes est totalement has-been) est gratifié d’un petit titre. C’est dire si les auteurs ont poussé loin la créativité et l’audace !
Non, la seule véritable audace dont les deux complices – au sens premier du terme – ont su faire preuve, c’est de substituer leurs noms à celui du poète au haut du livre et de n’en pas même faire état en quatrième de couverture. On passe à la postérité comme on peut.

L’ouvrage coûte 12 euros. On l’achètera à la sortie du théâtre si on a vu et apprécié le spectacle.
Sinon, on trouve d’excellentes traductions, complètes et gratuites sur internet : si on aime la littérature, on se tournera vers celle, ultra-classique, de François-Victor Hugo. Si on en veut une plus « jouable », celle de Guizot se prêtera fort bien à l’interprétation sur scène. Et si on est juste curieux, il y a aussi celles de Pierre Le Tourneur ou les versions du chevalier de Châtelain  ou de Ducis.

Je voudrais profiter de cette critique pour lancer un appel aux éditeurs de textes de théâtre. Un texte est destiné, avant tout, à être dit, à être joué. Donc tenu en main par une personne debout et en mouvement. Un livre avec une marge d’un centimètre, une couverture rigide au dos carré-collé ne permet pas ce genre d’exercice. Que faire, dans ce cas ? Prendre son courage à deux mains et retaper le texte, puis le maquetter sommairement et en faire une sortie imprimante au format livret. Si le livre avait été pensé préalablement, il aurait été plus rapide et pratique d’en acheter un exemplaire à chaque comédien et l’éditeur aurait gagné quelques sous supplémentaires.

EBOOKS GRATUITS – 30 octobre 2013

Chat noir« Le Roman Comique du Chat Noir », journal de bord du chansonnier Gabriel Montoya
À la fin du XIXe siècle, la fine équipe du célèbre cabaret parisien Le Chat noir prend la route pour une tournée dans toute la France…
http://www.gutenberg.org/ebooks/44068

« Le Ménagier de Paris », traité de morale et d’économie domestique, composé vers 1393 par un Bourgeois parisien
Le Ménagier de Paris est un livre manuscrit d’économie domestique et culinaire écrit au XIVe siècle. Il est attribué à un bourgeois parisien et fut écrit à l’intention de sa jeune épouse afin de lui faire connaitre la façon de tenir sa maison et de faire la cuisine. Il comprend des enseignements en matière de comportement social et sexuel, des recettes et des conseils pour la chasse et le jardinage.
http://www.gutenberg.org/ebooks/44070

Les numéros 30, 31, 32 & 33 de la revue « Genesis » sont disponibles gratuitement et téléchargeables au format epub.
Genesis (Manuscrits-Recherche-Invention) se consacre à la critique génétique des textes. Ses enjeux : promouvoir le manuscrit littéraire comme objet scientifique ; cerner les processus de création dans la littérature, les arts et les sciences. La revue est animée par des chercheurs de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM, CNRS-ENS). Elle est publiée par les Presses universitaires de Paris-Sorbonne (PUPS) depuis 2010.
Revue semestrielle, elle s’adresse aux enseignants et chercheurs du domaine littéraire, aux théoriciens de la création, de la culture et de la communication, mais aussi à tout public curieux et lettré.
N°30 : « Théorie : état des lieux »
N°31 : « Composer »
N°32 : « Journaux personnels »
N°33 : « Afrique-Caraïbe »
http://genesis.revues.org/

« La Vie errante », récit de voyages de Guy de Maupassant
Au travers un récit de voyage littéraire en Méditerranée ainsi qu’au Maghreb à la fin du XIXe siècle, Maupassant a réalisé une enquête journalistique, attiré par l’exotisme de ces pays. Il découvre avec émerveillement les pays lumineux et accueillants du Maghreb.
http://efele.net/ebooks/livres/000333/index.html

UN ÉCRIVAIN AVERTI EN VAUT DEUX

forces à tondre

Les forces sont des outils ou instruments de coupe dotés de deux lames travaillant en cisaillement et réunies par un ressort. On les utilise notamment pour la tonte des moutons.

Certains sites web proposent des concours de nouvelles et certains auteurs, en herbe ou non, s’adonnent en toute quiétude à cet exercice.
Mais il serait bon, parfois, de prêter une attention particulière aux règlements de ces concours dont certaines clauses sont pour le moins… radicales (comprendre excessives) !

Ainsi, le règlement du concours mis en place par le site Je deviens écrivain (je ne mets pas le lien, inutile de leur faire de la pub) précise que :
« (…) L’auteur cède exclusivement à la Société organisatrice la totalité des droits patrimoniaux attachés à son œuvre et notamment les droits de représentation, de reproduction, de numérisation et d’adaptation de celle-ci. Cette cession est consentie pour une exploitation, pour le monde entier, pour la durée maximale légale de protection des droits de l’auteur et ses ayants droit.
Chaque auteur conserve un droit moral sur son œuvre, et en conséquence celui de voir son nom cité chaque fois que son œuvre le sera. Les Participants autorisent donc la Société organisatrice à publier leurs coordonnées et les œuvres dont ils sont les auteurs, et ce à titre gratuit.
Au titre des droits de reproduction, la Société organisatrice pourra en toute liberté reproduire l’œuvre ou des extraits de celle-ci par tout procédé de fixation matérielle existant ou à venir sur tout support, en tout format, et notamment : Sites internet, intranet, CD, DVD ou tout autre support d’enregistrement numérique, livres, brochures, catalogues, tarif, P.L.V., packaging, papeterie, invitations, documents de communication interne et/ou d’information journalistique dans la presse professionnelle ou grand public, reproductions en 2 ou 3 dimensions telles que jouets, objets publicitaires, multimédia…
Au titre des droits de représentation, la Société organisatrice pourra en toute liberté diffuser, représenter ou faire représenter l’œuvre au public par tout procédé, par tous moyens directs ou indirects notamment par toutes projections cinématographiques, vidéographies et par télédiffusion, quelque soit son mode, en particulier sur tous sites internet, par voie hertzienne, par TNT, par câble et par satellite, et d’une façon générale par toutes formes de communication directes ou indirectes auprès du public.
Au titre des droits d’adaptation, la Société organisatrice pourra en toute liberté adapter et modifier l’œuvre, et notamment pourra réaliser toutes formes de déclinaison de l’œuvre, tout  arrangement de couleurs, sur tous formats, par tous procédés techniques et sur tous supports incluant notamment les séquences animées d’images avec ou sans le concours de l’auteur, ces modifications soient effectuées par les services de la Société organisatrice ou par des agents extérieurs de son choix.
Au titre des droits de numérisation, la Société organisatrice pourra en toute liberté, enregistrer tout ou partie des œuvres sur un ou des supports informatiques et/ou électroniques. Cet enregistrement numérique pourra être dupliqué sur tout support, notamment disquette, disque dur, zip, cédérom…
La présente cession de leurs droits est consentie par l’auteur à la Société organisatrice à titre gratuit, ce qu’il accepte expressément.
L’auteur de l’œuvre garantit à la Société organisatrice la jouissance pleine et entière des droits cédés contre tout trouble, revendication ou éviction quelconque. Il s’interdit de consentir toute autre cession de droit à des tiers sur la même œuvre. (…) »

Comme on peut le constater, si on prend le temps et le soin de le lire intégralement, le règlement du présent concours précise que l’auteur de la nouvelle cède l’intégralité de ses droits, gratuitement, à la société organisatrice, qu’il ne pourra plus utiliser son texte librement et que celui-ci pourra être modifié, arrangé, adapté, coupé ou autre sans que l’auteur ait son mot à dire. Et bien sûr, l’auteur ne toucherait toujours rien si sa nouvelle était adaptée au cinéma ou à la télévision, par exemple.

Mieux : la société qui détient le site web en question étant une agence de communication, il serait ainsi parfaitement possible qu’elle utilise – toujours gratuitement et en toute liberté – tout ou partie d’un texte à des fins publicitaires pour une boîte de raviolis, un paquet de lessive ou des pilules magiques facilitant le transit intestinal.

Finalement, le site Je deviens écrivain permet à tout un chacun de devenir effectivement écrivain en lui donnant une bonne leçon sur la gestion de ses droits d’auteur. Et gratuitement, encore ! Quels philanthropes !

Ce site en particulier est un cas d’école, mais il en existe d’autres, avec des règlements aux clauses plus ou moins aberrantes. Preuve qu’il convient de lire avant d’écrire. Sinon… snip snip snip !

EBOOKS GRATUITS – 29 octobre 2013

Champions, records et défaites« Champions, records et défaites », recueil de nouvelles de Louis Hémon
Piquer une tête dans la rivière en rentrant du travail, dormir au fond de son bateau ou faire une marche de nuit : des plaisirs simples que Louis Hémon nous fait partager. Quant à la compétition, le plaisir est toujours présent, parfois… Et sinon… Faut-il plaindre un athlète médiocre ? Quel état d’esprit produit un record ? ou une défaite ? Quels sont les rêves et les cauchemars d’un champion ? L’important n’est-il pas d’oser ? Qu’importent les risques !
Une sélection de dix nouvelles sur le thème du sport et de la compétition, par l’auteur de Maria Chapdelaine.
http://www.ebooks-bnr.com/hemon-louis-champions-records-defaites/

« Pierre Puget », poésie de Jean Aicard
Ce petit recueil de poésie a été primé lors d’un concours. Pierre PUGET — le sujet imposé — est un sculpteur français du 17e siècle qui a été considéré comme « le Michel-Ange de la France ».
https://fr.wikisource.org/wiki/Pierre_Puget

« La Dame verte : nouvelle posthume », de Léon Gozlan
https://fr.wikisource.org/wiki/La_Dame_verte

« L’Affaire Lerouge », roman policier d’Émile Gaboriau
En mars 1862, une femme d’une cinquantaine d’années, la veuve Lerouge, est assassinée sauvagement dans la maison isolée qu’elle occupe à Bougival. Lecoq, jeune agent de la Sûreté Parisienne s’adjoint les services d’un détective amateur, le père Tabaret, pour mener à bien l’enquête difficile qui s’annonce… Grâce à la méthode d’investigation psychologique de Tabaret, la lumière va peu à peu se faire sur l’extraordinaire complot qui est à l’origine du meurtre de Bougival.
https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Affaire_Lerouge

« Monsieur Lecoq », roman policier d’Émile Gaboriau
L’inspecteur Lecoq est un jeune agent de la Sûreté dont les méthodes, sous le Second Empire, viennent bousculer les habitudes policières : astucieux, véritable as du déguisement, il s’attache aux indices pour reconstituer les faits les plus mystérieux. « Monsieur Lecoq » fait suite à « L’Affaire Lerouge », mais les histoires sont indépendantes.
tome 1 : http://www.gutenberg.org/ebooks/8650
tome 2 : http://www.gutenberg.org/ebooks/8719

EBOOKS GRATUITS – 26 octobre 2013

Voyage au pays de la quatrième dimension« Voyage au pays de la quatrième dimension », roman de science-fiction de Gaston de Pawlowski
Le narrateur raconte ses voyages dans le futur, que lui permettent la quatrième dimension. Il va passer par l’âge du Léviathan, du Savant absolu et enfin de l’Oiseau d’Or.
Gaston de Pawlowski développe ici, sans forcément les nommer tels qu’on les connait aujourd’hui, de nombreux thèmes de science-fiction devenus depuis des classiques : les androïdes, la reproduction artificielle, le biomécanisme, la dictature de la science etc.
Au-delà de son aspect précurseur, ce livre est un étrange mélange de fantastique et de science-fiction, d’humour, de nouvelles et de roman, de réflexions métaphysiques et même mystiques. L’écriture est peu narrative et s’apparente à une longue fresque sur l’histoire de l’humanité, sur la nature, sur l’univers, qu’il décrit avec la rigueur d’un scientifique tout en s’armant de l’humour contre le scientisme.
http://efele.net/ebooks/livres/000332/

Un nouveau site d’ebooks gratuits (et libres de droits) : Algone.
On y trouvera principalement des ouvrages de sciences humaines (Bergson, Bloch, Descartes, Sapir, Weil)
http://algone.net/corpus/

« Le Fils naturel », drame en 5 actes d’August von Kotzebue
Wilhelmine a un fils naturel, Frédéric, du Baron de Wildenheim qui l’abandonne et la laisse seule élever l’enfant et subir l’opprobre de sa famille. Elle sombre dans la misère et alors que son fils revient de l’armée, il la trouve à demi morte de faim. Le baron, veuf pour sa part, a une fille unique Amélie qu’il pense marier au Comte de Muller…
http://wsexport.wmflabs.org/tool/book.php?lang=fr&format=epub&page=Le+Fils+naturel

EBOOKS GRATUITS – 24 octobre 2013

Le Meneur de Loups« Le Meneur de Loups », roman d’Alexandre Dumas (père)
Une fois par an, le diable se réincarne sur terre sous la forme d’un loup noir. Durant ce jour fatidique, son enveloppe mortelle le rend vulnérable. C’est pourquoi, en cette année 1780, lorsque le diable se trouve pourchassé par la meute du seigneur Jean, dans les environs d’Haramont, il va chercher refuge dans la cabane d’un pauvre sabotier nommé Thibault.
https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Meneur_de_loups

« Les Romanciers d’Aujourd’hui », essai de Charles Le Goffic (1890)
On trouvera ici des rustiques, des mondains, des philosophes, des naturalistes, des impressionnistes et jusqu’à des symbolistes. Je prie qu’on n’attache pas plus d’importance à ces catégories que je n’en attache moi-même. Dans ma pensée elles ne sont point arbitraires, mais n’ont aussi rien d’absolu. Elles simplifient.
http://www.gutenberg.org/ebooks/44023

« Le Cathécumène, traduit du chinois », pamphlet anonyme (1768)
http://www.gutenberg.org/ebooks/44017

« La Mort des Yeux », roman d’Émile Sicard
Une histoire d’amour et le vécu d’un homme qui perd la vue.
https://fr.wikisource.org/wiki/La_Mort_des_Yeux

« Le fiancé de Mlle Saint-Maur », roman de Victor Cherbuliez
Maurice d’Arolles et Simone Saint-Maur ont été fiancés par leurs parents dès leur enfance. Devenus adultes, leurs inclinations vont-elles correspondre à celle de leur famille ? Maurice peine à vouloir s’établir malgré les injonctions de son frère, le député Geoffroy d’Arolles, et de son épouse l’ambitieuse et trop belle Gabrielle. Son meilleur ami, l’architecte Séverin Maubourg, part en ambassade auprès de Simone. Le mariage se fera-t-il comme prévu ou… ?
http://www.ebooks-bnr.com/cherbuliez-victor-fiance-mlle-saint-maur/

« Le Positivisme anglais », ouvrage de philosophie d’Hippolyte Taine
https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Positivisme_anglais

« La Coupe », conte de George Sand (suivi de 2 nouvelles : « Le Toast » et « Garnier »)
Une fée recueille un petit garçon et son chien. Elle s’en occupe avec beaucoup de soin et de gentillesse, mais sans amour, car les fées sont immortelles mais incapables d’aimer, puisqu’elles n’ont pas d’âme. Le petit Hermann s’attache à la fée (« Tu me fais rêver, tu ne me fais pas vivre »), mais désire un jour retourner sur terre pour se marier. Il reviendra pourtant avec sa femme, vivre dans le royaume des fées et y élever leurs enfants. La fée et sa reine, ayant beaucoup appris au contact d’Hermann et de ses enfants, finiront par se donner la mort, car « la mort,  c’est l’espérance ». George Sand est au chevet de son dernier compagnon, Alexandre Manceau, et lui dédie ce magnifique conte emprunt de tristesse et d’amour.
Deux courts textes font suite à ce conte : Le Toast et Garnier, ce dernier texte étant d’un ton beaucoup plus gai, plus moqueur, plein de traits d’humour et de situations grotesques.
http://www.ebooks-bnr.com/sand-george-coupe/

EBOOKS GRATUITS – 19 octobre 2013

L'Homme de Vitruve« Traité élémentaire de la peinture » de Léonard de Vinci
Ce Traité élémentaire de la peinture de Léonard de Vinci (1452—1519), est une réédition de 1803 d’un livre paru pour la première fois en 1651 à partir d’un manuscrit de Léonard de Vinci et de dessins de Poussin (1594—1665). L’ouvrage est augmenté d’une vie de Léonard de Vinci. Léonard conseille : « Les jeunes gens qui veulent faire un grand progrès dans la science qui apprend à imiter et à représenter tous les ouvrages de la nature, doivent s’appliquer principalement à bien dessiner, et à donner les lumières et les ombres à leurs figures, selon le jour qu’elles reçoivent et le lieu où elles sont placées. »… et bien d’autres choses encore en 365 chapitres, correspondant à des petites leçons ou conseils, et éclairés de nombreuses illustrations.
https://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_%C3%A9l%C3%A9mentaire_de_la_peinture

« L’Esprit musical », conférence d’Erik Satie
Erik Satie, compositeur de musique d’ameublement, Musicien de la Confrérie de la Rose + Croix, Maître de Chapelle de l’Église Métropolitaine de Jésus conducteur, élève diplômé de la Schola Cantorum, vous présente « L’ESPRIT MUSICAL », aux bons soins des éditions Dynamo de Liège (Anno 1950)
Ce petit livre est le texte d’une conférence donnée à Bruxelles et à Anvers en mars 1924 par Erik SATIE, venu au monde très jeune dans un temps très vieux.
https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Esprit_musical

« Simple Histoire, suivi de Lady Mathilde » d’Elizabeth Inchbald
Simple histoire est le principal roman d’Elizabeth Inchbald, actrice et surtout auteur, dramaturge, très en vogue au XVIIIe siècle en Angleterre. Elisabeth Inchbald, reste aujourd’hui connue pour sa traduction des Vœux des amants, pièce de Kotzebue, dont la mise en scène est un élément central du roman Mansfield Park de Jane Austen.
Simple histoire, écrit en 1791, raconte l’histoire d’une jeune fille confiée à la suite du décès de son père à un tuteur qui souhaite la marier. Histoire somme toute banale, avec quelques rebondissements qui en font une lecture agréable.
https://fr.wikisource.org/wiki/Simple_Histoire

EBOOKS GRATUITS – 17 octobre 2013

Le 55« Le 55, un Outsider du Derby », roman d’Edgar Wallace
Stella Barrington a hérité des écuries de courses de son père dont les succès font des jaloux parmi d’autres propriétaires de chevaux. Un jour, elle recueille un chemineau mal en point sur le bord de la route et lui offre le logis. Or ce vagabond s’y connaît fort bien en chevaux… Qui est-il vraiment ? Cette rencontre  sera capitale pour Stella et l’avenir de l’écurie.
« Le 55, un Outsider du Derby » publié en 1922 sous le titre « The Flying Fifty-Five », nous plonge de manière très documentée dans le monde des turfistes, propriétaires et éleveurs de chevaux, où tous les moyens sont bons pour gagner de l’argent.
http://www.ebooks-bnr.com/wallace-edgar-55-outsider-du-derby/

« Physiologie du correcteur d’imprimerie », ouvrage d’anthropologie humoristique d’A.-T. Breton
http://efele.net/ebooks/livres/000331/index.html

EBOOKS GRATUITS – 16 octobre 2013

« Les Forestiers du Michigan »« Les Forestiers du Michigan (Mariami l’Indienne) », roman d’aventures de Gustave Aimard et Jules Berlioz d’Auriac
http://www.gutenberg.org/ebooks/43960

« La Main gauche », recueil de nouvelles de Guy de Maupassant
Allouma / Hautot père et fils / Boitelle / L’Ordonnance / Le Lapin / Un soir / Les Épingles / Duchoux / Le Rendez-vous / Le Port / La Morte / L’Endormeuse / Madame Hermet
http://efele.net/ebooks/livres/000330/index.html

« Œuvres complètes » de Chamfort (tome 1)
Éloge de Molière / Éloge de La Fontaine / Notes sur les Fables de La Fontaine / Discours sur l’influence des grands écrivains / Discours de réception de Chamfort a l’Académie française / Des Académies  / Dissertation sur l’imitation de la nature, relativement aux caractères dans les ouvrages dramatiques / Dialogue entre St-Réal, Sénèque, Julien et Louis-le-Grand / Question.—Si, dans une société, un homme doit ou peut laisser prendre sur lui ces droits qui souvent humilient l’amour-propre ? / Petits Dialogues philosophiques / Question—Réponse / Maximes et Pensées / Observations sur la proclamation des lieutenans, gouverneurs et capitaines généraux des pays-bas, en 1792
http://www.gutenberg.org/ebooks/42377

« Œuvres complètes » de Chamfort (tome 2)
Tableaux historiques de la Révolution Française / Précis historique des Révolutions de Naples et de Sicile
http://www.gutenberg.org/ebooks/42695

« Œuvres complètes » de Chamfort (tome 3)
Mélanges de Littérature et d’Histoire
http://www.gutenberg.org/ebooks/43501

« Œuvres complètes » de Chamfort (tome 4)
Ébauches d’une poétique dramatique / Observations générales sur l’art dramatique / Division dramatique / Conduite de l’action dramatique / Mustapha et Zéangir, tragédie / La Jeune Indienne, comédie / Le Marchand de Smyrne, comédie / Zénis et Almazis, ballet héroïque / Palmire, ballet héroïque / La Vengeance de l’Amour, pantomime héroïque
http://www.gutenberg.org/ebooks/43956

EBOOKS GRATUITS – 14 octobre 2013

« Face à l’Étoile », nouvelle de Neil Jomunsi
La vie semble sourire à William Goldsmith : ce candidat à l’élection municipale, ambitieux et séduisant, a toutes les chances de remporter le siège très convoité de maire de Cincinnati. Mais cette image de parfait homme politique menace d’être écornée. Goldsmith est en effet empêtré dans une affaire de corruption mafieuse qui a tout d’une épée de Damoclès. Et puis il y a cette étoile apparue dans le ciel, tel l’oeil de Dieu sur Caïn, qui semble l’observer et pénétrer son âme. Tiendra-t-il sous la pression ?
Plongée dans l’atmosphère brumeuse d’une Amérique contemporaine de Hoover et du sénateur McCarthy, Face à l’étoile est la huitième nouvelle du Projet Bradbury, un marathon d’écriture où Neil Jomunsi publie un texte par semaine pendant un an en hommage à l’auteur Ray Bradbury.
http://actualitte.com/blog/projetbradbury/seul-contre-lunivers-face-a-letoile-8eme-nouvelle-du-projet-bradbury/

« Ma Vie », mémoires de Thomas Platter
En 1499, naît le jeune Thomas Platter dans une famille paysanne du Haut-Valais. Il doit devenir prêtre car les cloches de l’Église sonnaient au moment de sa naissance. Mais son père décède et il vit l’enfance  difficile et pauvre d’un chevrier, « placé » auprès de fermiers. Bien des années plus tard, le respectable Thomas Platter, bourgeois de Bâle, fait la narration de sa vie pour son fils, un jeune médecin formé à l’Université de Montpellier. La réforme est passée par là : il n’est pas devenu prêtre mais un érudit sachant le grec et l’hébreu. Après avoir connu la  mendicité des scholastici vagantes et avoir subvenu à ses besoins comme compagnon cordier puis domestique et enfin imprimeur, après avoir participé aux guerres de religions (en Suisse : les guerres de Kappel), tout en enseignant jusqu’à l’Université de Bâle, il est devenu, à la demande du conseil de la ville, un honorable enseignant de l’École de la Cathédrale. Un récit passionnant, écrit avec beaucoup de simplicité, par un témoin de premier plan de cette période charnière.
http://www.ebooks-bnr.com/platter-thomas-vie/

« MORDRE LE BOUCLIER » DE JUSTINE NIOGRET

« Mordre le Bouclier » de Justine NiogretJe commençais ma critique de « Chien du Heaume » de Justine Niogret de la sorte :
Vous aimez les barbares musculeux qui décapitent une hydre d’un revers de lame négligent ? Les magiciens omniscients qui déclenchent des sortilèges aux conséquences cataclysmiques ? Les quêtes épiques, les dragons caparaçonnés, les batailles dantesques, les chevaliers courtois, les belles guerrières dénudées, les nains, trolls, orcs, gobelins ou autres représentants du Petit Peuple ? Passez votre chemin, manant, vous ne trouverez rien ici qui satisfasse votre désir.

« Mordre le Bouclier » est la suite de « Chien du Heaume » et mon introduction reste valable. Elle est même encore plus appropriée pour ce volume !

Nous sommes à une époque charnière : les villes prennent de l’importance tandis que les castels tombent en ruine. Il en va des vieilles pierres comme des hommes, à ceci près que ces derniers s’interrogent sur leur présence ici-bas, et sur leur place dans l’édifice. Leurs corps ont réchappé à tant de périls, ressenti tant de douleurs, exsudé tant de haine qu’ils ne savent même plus pourquoi ils sont encore animés d’une étincelle de vie, pourquoi leur reptation vers un destin qu’ils devinent, qu’ils connaissent déjà, perdure encore. Si ce n’est du fait de cette volonté forgée par l’habitude de la souffrance.

Soyons clair : il ne se passe pour ainsi dire rien sur les deux cent vingt pages de ce roman crépusculaire. Mais ce rien est captivant, hypnotique. Tel un accident de voiture auprès duquel on passe sur l’autoroute : on sait qu’on est voyeur et que le spectacle va être horrible, mais on ne peut s’empêcher de regarder. Et l’image imprimera à jamais notre rétine. Le rien de Justine Niogret imprimera l’œil du lecteur de façon indélébile et le hantera ensuite.

Ce rien, c’est un abcès qui suppure et s’écoule mauvaisement, ligne après ligne. Nous en sommes les victimes, au même titre que les personnages. Nous sombrerons avec eux, nous boirons le calice jusqu’à la lie. Mais que reste-t-il ensuite, lorsque le pus s’en est allé ? La chair vive et fraîche, palpitante.

Malgré sa noirceur putride, l’œœuvre de Justine Niogret est un vibrant appel à la vie.

Post-Scriptum : quelques anachronismes (peut-on parler « d’anachronisme » dans un moyen âge fantasmé ?) étonnants traînent ici et là. Ils ne nuisent ni à l’action (et pour cause) ni à la compréhension, mais irritent l’œil… Pourquoi sont-ils là ? Un pari ?

EBOOKS GRATUITS – 13 octobre 2013

Fort comme la Mort - Guy de Maupassant« Fort comme la Mort », roman de Guy de Maupassant
Olivier Bertin, un peintre célèbre et mondain, voit défiler dans son atelier parisien les plus belles femmes de la haute société. Il se montre « difficile et se fait payer fort cher ». Il tombe un jour amoureux d’une d’elle, Anne de Guilleroy, séduit par sa grâce et son élégance. Fille d’un riche commerçant, elle est mariée à un député enrichi de la petite noblesse normande et mère d’une fillette de six ans. Elle devient très vite sa maîtresse.
Douze années passent, le peintre est aimé passionnément de cette femme mariée maintenant d’âge mûr. Elle a vécu dans l’angoisse de le perdre, son attachement passionné ayant grandi avec le temps ; elle a consacré son existence à préserver leur amour en conservant sa coquetterie et son charme tout en sachant le flatter. Bertin lui voue quant à lui « une affection calmée, profonde, une sorte d’amitié amoureuse dont il avait pris l’habitude », sa passion originelle s’étant transformée avec le temps.
La fille d’Anne, Annette de Guilleroy, réapparaît après trois ans d’absence totale. Elle est devenue une belle jeune femme de dix-huit ans, tout juste sortie de l’adolescence. Mais l’artiste vieillissant compare un jour l’image, jeune, de sa maîtresse qu’il avait représentée sur une toile, et sa fille. Il retrouve dans le visage d’Annette, puis dans les intonations de sa voix, son ancienne maîtresse qu’il a connue et aimée jeune. Cette ressemblance troublante fait basculer l’existence des deux amants. Anne, qui a d’abord joué de cette confusion, réalise qu’Olivier tombe, sans s’en rendre compte, amoureux de sa fille, ou plutôt de l’image jeune d’Anne qu’il retrouve en celle-ci, croyant revivre son amour de jeunesse avec sa maîtresse rajeunie…
http://efele.net/ebooks/livres/000329/index.html

AMAZON : UN MAUVAIS SERVICE RECONDITIONNEMENT, UN BON SERVICE CLIENT

A2CVHYRTWLQO9T._V151117650_

« Qui aime bien, châtie bien », dit-on…

J’ai commandé sur Amazon un appareil photo compact Samsung ST200F, pas cher, en reconditionné. Le vendeur en est Amazon lui-même (ou doit-on dire « elle-même », s’agissant d’UNE Amazone ?) dans le cadre de ses « Offres reconditionnées ».

Quelques jours plus tard, je reçois… un Samsung ST200 (sans le F). Avec des fonctionnalités moindres, donc. Je grogne un coup, casse un vase (je suis sanguin) et le renvoie donc (aux frais d’Amazon) qui me rembourse après réception. Rien à dire, tout est très bien, si ce n’est l’erreur sur le produit.

Je passe donc une nouvelle commande, cette fois d’un Canon Powershot SX240 HS, toujours en produit reconditionné.

Quelques jours plus tard, je reçois… un Canon IXUS 240 HS, qui est sans doute très bien, mais qui n’a rien à voir avec ce que j’ai commandé et vaut surtout bien moins cher que ce que j’ai payé. Je bougonne un coup, casse une chaise (je suis sanguin) et le renvoie donc (aux frais d’Amazon) qui me rembourse après réception. Toujours rien à dire sur le service, mais par contre, il faudrait peut-être revoir le personnel à l’emballage des produits… (je sens que je vais me prendre une fatwa syndicaliste, moi…)

Je passe donc une nouvelle commande (je suis sanguin… et têtu !), toujours un Canon Powershot SX240 HS, toujours en produit reconditionné.

Et il m’est enfin parvenu aujourd’hui ! Et c’est bien un Canon Powershot SX240 HS en bon état, avec ses accessoires !

Toujours est-il que j’ai donc poireauté entre le 23 septembre, date de ma 1ère commande, et aujourd’hui 11 octobre pour avoir mon APN compact. Certes, ça ne m’a rien coûté d’autre que du temps et quelques aller-retours à La Poste (qui n’est pas à côté, ceci dit). Mais devant un service aussi piteux, on serait en droit d’espérer un geste commercial… que j’attends donc (ploum ploum ploum).

Quant à vous, chers collègues consommateurs, vous êtes avertis.

EBOOKS GRATUITS – 11 octobre 2013

La Vigie de Koat-Vën - Eugène Sue« La Vigie de Koat Vën », roman d’aventures maritime d’Eugène Sue
Dans la Vigie de Koat Vën, Eugène Sue poursuit ses fresques maritimes avec la marine de guerre royale, des batailles navales courtoises et sanglantes, la parade des officiers en habit doré et la misère des blessés dans les entreponts. La mer, les colonies, la révolution, ces espaces à part où les passions les plus folles peuvent se développer, sont l’occasion pour Eugène Sue de poursuivre sa démonstration : la vertu n’est pas récompensée alors que le sont ambitions et faux semblants. Domine dans ce roman la figure du comte de Vaudray, capitaine de vaisseau pervers, impudent, libertin, manipulateur, rempli d’orgueil et d’ambition, puis vieillard solitaire et égoïste, occupé essentiellement de son salut dans l’au-delà. Autour de lui gravitent des femmes amoureuses qui vont souffrir de cette froide méchanceté, un prêtre intelligent, cynique et désespéré, des nobles décadents , des révolutionnaires éblouis par leur nouveau pouvoir ou des potentats indiens qui illustrent le dilemme entre le pouvoir absolu du tyran et la cruauté sans âme des nouveaux « représentants du peuple ».
http://www.ebooks-bnr.com/sue-eugene-vigie-koat-ven/

« Second voyage du père Tachard et des jésuites envoyés par le Roy au royaume de Siam », récit de voyage
Après une première mission au Siam, le père Tachard revient en France. Il a pour mission d’obtenir de Louis XIV l’envoi de douze mathématiciens jésuites à la cour du roi de Siam, Naraï. L’ambassade part de Brest le 4 mars 1687 composée de l’ambassadeur, du directeur de la compagnie des Indes et des treize pères jésuites embarqués sur cinq bateaux armés. La narration comprend, outre la navigation et ses nombreux aléas, des aperçus astronomiques, de sciences naturelles et politiques. Il nous dépeint la vie à la cour du roi du Siam, les faits de Claude de Forbin qu’il appelle Fourbin, de Monsieur Constance, le premier ministre du roi et des excursions des pères jésuites. Pendant le récit du retour en France avec l’ambassadeur du roi du Siam il raconte, de seconde main, le naufrage de la première ambassade siamoise en 1685 aux environs du Cap. Le livre se termine par son retour en France, puis le voyage à Rome et l’audience du Pape de l’envoyé siamois et de lui-même.
http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=2622

« Une histoire des Temps à venir », roman d’anticipation d’Herbert George Wells
Attention : téléchargement non autorisé dans certains pays. Auteur décédé en 1946.
Dans l’Angleterre du XXIIe siècle, la population vit concentrée dans d’immenses villes-tours, laissant les campagnes désertées aux machines de la société d’Alimentation. Dans les villes, le fossé s’est creusé entre le mode de vie des classes laborieuses – parquées dans les étages inférieurs sans accès à la lumière du jour – et les classes aisées, préfigurant la rupture ultime entre Eloïs et Morlock que Wells imagina dans «The Time Machine». Elisabeth refuse le beau parti proposé par son père et s’enfuit avec Denton, simple employé de la plate forme des machines volantes. Ce couple romantique, épris d’idées passéistes, est mal armé pour survivre. Ils sombreront tous deux et, marqués des uniformes bleus des serfs de la société du Travail, feront la connaissance du monde inférieur. Comment s’en sortiront-ils?
http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=2624

« Les Harengs de Ploucamor », nouvelle humoristico-policière de François Troudic
Suivez les aventures de François, Géraldine, PiouPiou et Michou (les deux agents très spéciaux) dans cette nouvelle noire et rouge où les cadavres ne manquent pas…
http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=2623

« L’Espionne du grand Lama », roman d’aventures de Gustave Le Rouge
En 1905, du fond de son pavillon des Batignolles, Gustave Le Rouge rêve et reprend le thème du «Tour du monde en 80 jours». Il met ici en scène un journaliste britannique sans scrupules, Timothée Framm qui, sans relâche, va se mettre en travers de la route d’un « gentil » planteur français, monsieur Dubreuil. Ce dernier monte une expédition, sur les conseils d’un grand lama tibétain, afin de partir à la recherche de sa fille aînée, Germaine, qui a été enlevée par de diaboliques bandits chinois. Cette extraordinaire chevauchée qui va traverser une partie de la Chine pour attendre les froids polaires du lointain Tibet entraîne nos héros dans des aventures palpitantes…
http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=2621

« Mes départs – La Jeunesse d’Adrien Zograffi », roman (tome 3) de Panaït Istrati
Avec ce nouvel opus, nous continuons à suivre la jeunesse d’Adrien, sa sortie de l’école et ses débuts de travailleur, puis sa chute vers la vie misérable de vagabond. Réflexions sur l’enfant, sa subordination à l’homme et son devenir parmi les hommes.
http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=2620

« On n’est pas des Bœufs », recueil de chroniques humoristiques d’Alphonse Allais
http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=2618

EBOOKS GRATUITS – 10 octobre 2013

Dictionnaire du bon Langage« Dictionnaire du bon langage » de N.-J. Carpentier
Dictionnaire du bon langage contenant les difficultés de la langue française, les règles et les fautes de prononciation, les locutions vicieuses, les wallonnismes, les flandricismes, etc.par l’abbé N.-J. Carpentier, directeur de l’école moyenne de Saint-Bathélémi à Liège et inspecteur cantonal des écoles primaires du ressort de la même ville.
« Ce n’est pas assez d’apprendre à bien parler et à bien écrire; il faut encore et avant tout désapprendre à mal parler et à mal écrire. »
http://www.gutenberg.org/ebooks/43926

« Histoire de la civilisation égyptienne » de Gustave Jéquier
http://www.gutenberg.org/ebooks/43924

« Le Lion du Désert », roman d’aventures de Gustave Aimard
http://www.gutenberg.org/ebooks/43923

« L’Idylle vénitienne », recueil de micro-nouvelles de Gabriel Soulages
https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Idylle_V%C3%A9nitienne